procédé KNAPEN / Les sources de l’humidité

Humidité de capillarité, causée par l’ascension de l’eau du sol dans les murs.
Elle dépend du degré de saturation du sol et de la composition des maçonneries.

 
Humidité d’absorption, provient de la captation par les murs des vapeurs saturant les couches d’air environnantes. Le rafraîchissement des pierres ainsi accru favorise encore le phénomène pour aboutir à une véritable condensation. Indépendant de la nature du sol, il engendre l’imbibition des murs bien au dessus de leur soubassement.
 

Humidité de condensation, se rencontre dans les intérieurs insuffisamment aérés. Les vapeurs de l’atmosphère se condensent sur les murs: gonflement des maçonneries, soulèvement d’appuis de fenêtres, de marche d’escaliers, etc...

 
procédé knapen
 

Les siphons atmosphériques knapen, placés dans les murs à traiter, attirent l’humidité et l’évacuent à l’extérieur par un circuit d’air assurant un fonction-nement permanent et efficace. Ces siphons sont scellés de place en place dans les murs, qu’ils ne traversent d’ailleurs pas.

 

Chaque siphon, dans son rayon d’action, attire l’humidité, et celle-ci, imprégnant sa paroi poreuse, sature l’air extérieur plus sec qui pénètre dans le canal du siphon.

Cet air humidifié, devenu plus dense par suite de son léger refroidissement dû à l’évaporation sur les parois, s’écoule à l’extérieur en faisant place à une nouvelle quantité d’air sec.
 
La nature spéciale des tubes, leur diamètre et leur épaisseur, leur profil extérieur et intérieur ont fait l’objet de longues recherches de l’inventeur, qui a dû également déterminer l’inclinaison exacte suivant laquelle il faut placer le siphon dans chaque cas pour qu’il fonctionne avec une intensité maximale.